Au plus près de la réalité quotidienne. Plus de transparence.

Au plus près de la réalité quotidienne. Plus de transparence.

Le passage aux nouvelles procédures de test WLTP et RDE

Le contrôle réglementaire des polluants, un enjeu essentiel et global pour les constructeurs automobiles.

Le dioxyde de carbone (CO2) est un gaz produit par de nombreux organismes vivants. Il est naturellement présent dans l’atmosphère. L’augmentation des émissions industrielles de CO2, par exemple lors de la combustion de matériaux fossiles, favorise la concentration de CO2 dans l’atmosphère et accroît l’effet de serre. L’abréviation NOx désigne l’oxyde d’azote qui est rejeté dans l’atmosphère lors de la combustion de carburants. 

La norme d’émission Euro 6.
Elle fixe la limite maximale pour divers rejets polluants, comme le monoxyde de carbone (CO), l’oxyde d’azote (NOx) et les particules fines, et est en vigueur en Europe depuis 2005. Le dioxyde de carbone (CO2), n’étant pas considéré comme un polluant, il n’était pas concerné par la norme Euro 6. Depuis septembre 2017, les nouvelles procédures d’essai RDE (Real Driving Emissions) sont entrées en vigueur. À partir de septembre 2018, la norme d’émission Euro 6c deviendra obligatoire pour tous les constructeurs (également applicable pour les tests RDE). En septembre 2019, elle sera remplacée par la norme Euro 6d TEMP. Enfin, dès janvier 2021, la norme d’émission Euro 6d entrera en vigueur et s’appliquera à tous les véhicules. À partir de juillet 2018, tous les moteurs essence et diesel BMW respecteront la norme Euro 6d TEMP.

Au plus près de la réalité quotidienne. Plus de transparence.
Au plus près de la réalité quotidienne. Plus de transparence.
Au plus près de la réalité quotidienne. Plus de transparence.
Au plus près de la réalité quotidienne. Plus de transparence.

Du cycle d’essai NEDC au nouveau cycle WLTP.
Dès septembre 2017, la procédure d’essai NEDC (New European Driving Cycle) en vigueur depuis 1992, a été remplacée par la procédure WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure). Grâce à des conditions d’essai largement améliorées, elle permet aux automobilistes de disposer d’une estimation plus réaliste de leur consommation de carburant et de leur émission de CO2. BMW met en place la nouvelle procédure WLTP et fait évoluer sa gamme, avec de nouveaux véhicules, de nouvelles versions de motorisation et des évolutions techniques. Les conditions de test ont été adaptées aux conditions d’utilisation quotidienne d’un véhicule : des scénarios de test plus exigeants, à vitesse plus élevée et sur des durées plus longues. En plus de l’équipement standard du véhicule, les tests prennent également en compte les options proposées. En fonction de facteurs tels que le poids, l’aérodynamique ou la résistance au roulement, ils permettent de mesurer les meilleures configurations du véhicule. 

Le passage à la procédure WLTP.
Avec la transition au nouveau cycle de test WLTP, BMW garantit que la totalité de sa gamme de véhicules répond aux exigences réglementaires en vigueur. Depuis septembre 2017, le cycle WLTP est obligatoire pour la certification de tout nouveau modèle. À partir de septembre 2018, tous les véhicules neufs devront être certifiés selon la procédure WLTP. Pour faciliter l’évolution, la réglementation prévoit une période de transition jusqu’en septembre 2018, pendant laquelle les valeurs calculées selon la procédure WLTP doivent être converties en valeur NEDC avant toute communication. Chaque véhicule, produit à partir de septembre 2018, devra être certifié en respectant ce nouveau protocole de test.

RDE : limiter les émissions polluantes sur la route.
La procédure WLTP est complétée par la norme RDE (Real Driving Emissions) en matière d’émissions. Concrètement, les émissions polluantes de particules fines, de monoxyde de carbone (CO) et d’oxyde d’azote sont directement mesurées lors d’un trajet routier. Dans la mesure où les valeurs mesurées sur route ne peuvent correspondre exactement à celles mesurées en laboratoire, la norme RDE est utilisée pour s’assurer que les valeurs mesurées selon les deux modes de test sont l’une et l’autre, inférieures aux valeurs réglementaires maximum.

Les motorisations BMW.
Afin de continuer à réduire les consommations et les émissions au quotidien, BMW met en œuvre plusieurs technologies. En moyenne, les moteurs à essence émettent moins de particules fines et d’oxyde d’azote. Les motorisations à essence BMW sont plus économiques, moins polluantes et plus performantes. Afin de réduire encore les émissions et satisfaire aux exigences renforcées de la norme Euro 6d TEMP, la plupart des motorisations à essence BMW seront équipées d’un filtre à particule. Les motorisations diesel BMW couplées au système BMW Blue Performance permettent de réduire les émissions d’oxyde d’azote des moteurs diesel.

Au plus près de la réalité quotidienne. Plus de transparence.
Au plus près de la réalité quotidienne. Plus de transparence.

Votre conseiller commercial Horizon est à votre disposition pour de plus amples informations.

09/2018