BMW Turbo

BMW Turbo

La genèse de la Turbo tient à la volonté du président de BMW de l'époque, Eberhard von Künheim, de présenter un concept car à l'occasion des Jeux Olympiques de Munich de 1972... les installations des jeux sont du reste partiellement implantées sur l'ancien aérodrome de la marque. De plus, la présentation de la voiture doit être couplée avec l'inauguration du musée BMW. 
 
La voiture est l'oeuvre de Paul Bracq, grand designer français auteur notamment de la Mercedes Pagode, qui, après dix ans passés au service de l'étoile à Stuttgart et un bref séjour chez Brissonneau & Lotz, a pris la tête du Centre Style BMW à Munich.
 
 
C'est sous l'impulsion de Bob Lutz, arrivé chez BMW un an après Paul Bracq, que va être réalisée la Turbo, création majeure du designer français à Munich. Ce sera une Grand Tourisme très performante, mais l'accent doit être mis sur la sécurité. Fidèle à ses principes, Paul Bracq imagine un habitacle spacieux : " Pas dans le style de la De Tomaso Mangusta où l'on a la tête dans le pare-soleil ! ", nous précise Paul Bracq. Vu l'urgence du projet "six mois pour réaliser un vrai prototype roulant ", il bénéficie d'une grande liberté de création : " J'ai pu exprimer en toute liberté mes idées en matière de style automobile tout en respectant l'image BMW des années 70 ". Il détermine lui-même les dimensions et crée des volumes souples, à contre-courant des lignes agressives alors en vogue. La voiture est dessinée en une nuit et la réalisation en est confiée au carrossier italien Michelotti.
 
En matière de sécurité, la Turbo est dotée d'un " soft nose " d'inspiration américaine (il s'agit d'un bouclier amortisseur d'impact intégré à la face avant). Elle reçoit également un radar d'approche. Admirateur de l'Amérique et ami de Bill Mitchell, Bob Lutz demande à Paul Bracq de décorer la Turbo un peu à la manière de la Marko Shark, le célèbre show car de la General Motors, dont est dérivée la Corvette Stingray de 1968. Ceci explique l'audacieuse proue peinte en rouge fluorescent, une idée inspirée à Paul Bracq par les avions de chasse de la base de Creil (à l'époque où il travaillait pour Brissonneau & Lotz). Côté mécanique, la Turbo reçoit le groupe motopropulseur de la BMW 2002, augmenté d'un turbo et implanté en position centrale arrière.
 
Accueillie lors de sa présentation le 23 août 1972 par un concert de louanges, la BMW Turbo est élue concept car de l'année 1973 par la Revue Automobile Suisse. Un second exemplaire sera construit dans le but de réaliser des études plus approfondies.
 
De toute sa carrière, la Turbo est la création dont Paul Bracq est le plus fier. Légitimement, car ce chef-d'oeuvre a traversé les décennies avec bonheur. Trente ans plus tard, la voiture est toujours moderne...
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo
BMW Turbo