Second Meeting Feminin du Val d'Oise avec Horizon

Second Meeting Feminin du Val d'Oise avec Horizon.

Un concept unique et original !

Après une première édition en 2012 pleine de promesses, l'unique Meeting d'athlétisme totalement dédié aux femmes est revenu à Eaubonne. Horizon était de nouveau partenaire de cet événement. Un partenariat encore plus légitime depuis l'engagement de BMW pour quatre ans en tant que partenaire officiel du Comité National Olympique et Sportif Français.

Le conseil général du Val d'Oise ayant fait de ce combat une priorité, l'idée d'un meeting 100 % féminin, le premier du genre en Europe, a fait son chemin. Cela a abouti à une première édition en 2012 qui a connu un franc succès, puisque les
1 300 places de la tribune étaient pleines à craquer. Cette seconde édition du Meeting Féminin du Val d'Oise était l'occasion, pour les fans et non initiés, d'apprécier les performances d'athlètes médaillées lors des Jeux Olympiques de Londres. L'élite de l'athlétisme féminin français et international s'était donnée rendez-vous au centre départemental de formation et d'animation sportives du Val d'Oise (CDFAS).
Retour sur ce magnifique événement qui se tenait le 7 février 2013.

Championne Olympique de saut en hauteur en 2008 à Pékin, la belge Tia Hellebaut, était l'ambassadrice de ce meeting féminin qui a offert de belles sensations au public. « Ce meeting est excellent pour le sport féminin. Je suis venue l'an dernier et j'ai beaucoup aimé l'ambiance électrique qui régnait entre filles », explique cette Anversoise. Les 80 jeunes femmes sont aujourd'hui engagées dans une réunion qui a belle allure et ambitionne de grandir dans les prochaines années. Cette année encore, les organisateurs du meeting ont réuni de nombreuses stars de l'athlétisme féminin français et international, avec notamment Myriam Soumaré, septième au 200 m aux Jeux Olympiques de Londres.

Myriam Soumaré a vécu une soirée presque parfaite. Dès sa première apparition sur la piste, elle réalisait un 7''29 sur 60 m (indoor) en qualifications, sa deuxième meilleure performance de la saison. Un chrono qu'elle améliorait plus tard dans la soirée lors de la finale, bouclant sa ligne droite en 7''21. Un record pour elle cette année, mais pas synonyme de victoire. Battue sur la ligne par l'Ukrainienne Mariya Ryemryem (7''15), la Française a dû se contenter de la seconde place. Mais c'est tout de même Myriam Soumaré qui a frappé un grand coup avec le meilleur temps mondial de la saison sur 200 m, elle a offert le clou du spectacle au public venu nombreux. Avec un temps de 22''87, elle réalise tout simplement la meilleure performance mondiale de l'hiver sur la distance. « J'étais venue pour gagner une course, expliquait-elle après sa victoire, je n'ai pas su le faire sur le 60 m donc je suis contente de l'avoir fait sur le 200 m ».

De son côté, Eunice Barber avait sans doute pensé à un autre scénario pour son retour officiel à la compétition. Alignée sur l'épreuve du saut en longueur, l'ancienne double championne du monde (heptathlon en 1999 et saut en longueur en 2003) a terminé sixième du concours, avec une meilleure performance pointée à 6m08. Mais même si elle est loin des 6m40 réalisés par la Brésilienne Mélanie Martins lors de ce meeting, la Franco-Sierra-Léonaise ne se pose pas trop de questions. À 38 ans, elle qui entend « prendre du plaisir en compétition », a défini des objectifs plus modestes cette saison. « Je cherche un peu mes marques pour le moment. Je devrais faire mieux mais l'essentiel est de voir la progression que je suis capable de réaliser. Je me sens bien et je ressens du bon stress pour ce retour, donc le challenge sera maintenant de réussir de bons sauts à l'entrainement ».

De très nombreuses retombées presse ont d'ores et déjà récompensé l'audace des organisateurs. Suffisamment pour leur donner l'envie de recommencer.


03/2012